Michel-Auguste Colle ( - )

Portrait de Michel-Auguste Colle

Orphelin à 13 ans, Michel-Auguste Colle devient apprenti aux Cristalleries de Baccarat, sa ville de naissance, comme doreur, puis graveur de planches pour la gravure chimique. Il prend goût au dessin et à la peinture encouragé par Charles Pecatte, un peintre lorrain. Un amateur d’art avisé, Eugène Corbin, ayant remarqué son talent, lui fait connaître les grands peintres lorrains Charles de Meixmoron de Dombasle, Émile Friant et Victor Prouvé. Corbin finit par le prendre en contrat jusqu’en 1911, où il peint près de 500 toiles ou aquarelles inspirées pour la plupart des paysages de sa région d’origine.

De 1903 à 1911, il expose à la Société nationale des beaux-arts, au Salon des Tuileries et au Salon des indépendants puis, à partir de 1911 au Salon des artistes français où il obtient en 1920 une mention honorable puis une médaille d'argent l'année suivante. Les Salons parisiens sont pour lui l’occasion de rencontrer Jules Adler, Jean-Paul Laurens et Charles Cottet.

Après de nombreux voyages entre la France et l'Afrique du nord, c'est finalement à Batz-sur-Mer dans le petit village de Kervalet qu'il s'installe en 1940 pour vivre les dernières années de sa vie.

Produits associés à l'artiste