ODETTA (1925 - 1936)

Après être restées relativement à l'écart de l'art nouveau, il serait dommage pour les faïenceries de Quimper d'ignorer le souffle primitiviste qui infiltre tous les domaines artistiques dans les années vingt-cinq. Le primitivisme trouve dans l'âme et la tradition bretonnes une juste résonance. Les origines celtiques des Bretons se sont toujours signalées dans leur art par des signes décoratifs dont la géométrie ésotérique n'est pas sans rappeler celle que l'on trouve dans les arts africains et océaniens. Déjà dépositaires de leur primitivisme "local", les Quimpérois n’ont qu'à se laisser flotter sur le courant que la mode suscite, et puiser à leurs propres sources plutôt que de s'inscrire dans un courant venu d'ailleurs.

C'est la maison HB qui a le génie d'entreprendre ce déploiement. Elle choisit comme support le grès, matériau d'arts anciens, ennobli au grand feu. Avec recherche et travail, la matière va être savamment émaillée en des couleurs sombres de gris et bleus, opposées à la douceur de verts céladon, de blancs ivoire, ou encore à la lumineuse brillance d'ors.

Pour différencier ces œuvres de la production classique habituelle, elles sont produites à partir de 1925 sous la marque ODETTA (Ateliers de l'ODET). Beaucoup de faïenceries ont alors recours à l'utilisation de marques annexes pour ne pas brusquer une clientèle conservatrice que la nouveauté des décors abstraits peut choquer. La marque ODETTA a sa propre direction artistique qui, pour garantir la qualité dans la diversité, fait appel à des artistes dont certains sont déjà connus. Bretons pour la plupart, ils sont fidèles à la tradition tout en sachant l'infléchir de leur talent et faire de leurs œuvres les ponts nécessaire entre l'individualisme et l'universel. Parmi eux, citons ici Georges Brisson, Alphonse Chanteau, Louis Garin, René Olichon, Georges Renaud, Paul Fouillen, Abadie Landel... Le toulousain René Beauclair semble être le décorateur le plus fécond d'ODETTA. Cet artiste est déjà connu pour des papiers peints caractéristiques de l'art nouveau, pour des créations de bijoux, de meubles, fers forgés et peintures. Sa compréhension du primitivisme celtique est-elle liée à ses origines occitanes ? Toujours est-il qu'il porte le grès breton à un très haut niveau d'abstraction et de beauté.