Tabatière

  • Dimensions : Longueur : 5,5 cm, Hauteur 3,5 cm.
  • Précisions :

    Tabatière en corne. Finistère XIXème.

    C'est au XVIème siècle, à la cour de Catherine de Médicis, que l'on commença à priser pour des raisons médicales, pour soigner les rhumes, l'asthme et les troubles circulatoires... Puis cette habitude est devenu un plaisir. Au début pour les gens de bonne condition, puis la pratique s'est démocratisée. Respirer une poudre odorante susceptible de masquer les odeurs fort peu agréables des rues à cette époque fit que la mode s'étendit dans tout le royaume puis en Europe. On ajouta au tabac à priser des herbes ou huiles fines afin d'en affiner le goût. Les femmes prisaient avec autant d'ardeur que les hommes. Il était de bon ton de changer de tabatière chaque jour. La tabatière est devenue un accessoire de mode et un important symbole de statut social. À la fin du XIXème, le tabac à priser à été peu à peu remplacer par le cigare, la cigarette et la tabac à rouler.