Coupe de mariage de Beuzec

  • Dimensions : Diamétre : 9 cm, longueur avec les anses : 14 cm
  • Prix : 1 000,00 €
  • Précisions :

    Coupe de mariage bretonne en argent. Marquée sur une face J. Quéridie ? à Beuzec et sur l'autre Jean Kirisit à Beuzec. Vers 1820. Poinçon vieillard. Orfèvre indéterminé.

    Les coupes ouvragées datent du XIIIème et sont plus proches des calices que des coupes, en terme de forme. Elles étaient réservées aux élites, c’est-à-dire aux princes et prélats, qui se servaient aussi de bols peu profonds mais larges pour consommer des liquides. Si l’habitude de boire dans une coupe se perd vers la fin du XVIIème siècle, il devient alors de coutume et cela le restera jusqu’à la fin du XIXème siècle, d’offrir aux mariés une coupe de mariage. Cette coupe est hémisphérique et aplatie, sur pied bas, dotée de deux anses verticales en volutes. Les coupes de mariage sont très rarement décorées sur le corps mais les bords du pied peuvent l'être. Le bord extérieur de la coupe de mariage porte très souvent une inscription gravée : la plus fréquente indique le nom de l’épousée ou ses initiales, ainsi que la date du mariage. On trouve parfois le nom du marié ou ses initiales et le nom du village dans lequel a été célébrée l’union.