Pierre Abadie–Landel (1896 - 1972)

Autoportait de Pierre Abadie-Landel

Né dans le 6e arrondissement de Paris d'une famille aux origines bretonnes. Il fait ses classes à l’École des Beaux-Arts de Paris. Avec sa série "L'alphabet de l'armée" et ses dessins pour la revue Le Nouvel Essor (1916), Pierre Abadie-Landel compte parmi les illustrateurs importants de la Première Guerre mondiale. C'est à cette période qu'il découvre le monde du cirque des Fratellini.

En 1920, il participe à l’exposition de la Société des artistes indépendants et se lie d’amitié avec René-Yves Creston. Travaillant successivement pour les ateliers Primavera du Printemps, la Maîtrise des Galeries Lafayette et la maison Dominique, il reste attaché à Paris, à la vie de la « République de Montparnasse ».

Amoureux de la Bretagne, il conçoit le programme des Seiz-Breur avec Jeanne Malivel en 1924 et participe à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925 où il présente entre autres une série d'assiettes en céramique réalisée en collaboration avec la Manufacture HB à Quimper.

De nombreuses expositions rythment sa carrière de peintre. Ses thèmes de prédilection vont du nu, au monde du cirque en passant par la Bretagne maritime, en particulier Douarnenez qu'il fréquentera quarante années durant. Artiste prolifique, témoin de son temps, il ne cessera de se renouveler et sera sollicité pour de grands projets.