Ernest Guérin (1887 - 1952)

Ernest Guérin

Ernest Guérin est élève de Lafont et Ronsin aux Beaux-Arts de Rennes. Il expose à Paris au Salon des Artistes Français, dont il devient sociétaire et est membre de la South Wales Society. Il expose également à la Royal Cambrian Academy. Il obtient en 1905 une médaille de vermeil à l’École des Beaux-Arts, et en 1907 la médaille d’excellence.

Peintre et enlumineur, interprète des Bretons, de la mer, du Pays et de ses légendes. Anatole Le Braz voit en lui l’interprète de la Bretagne pénétrée par la poésie de « l’autrefois ».

Artiste original, il pratique avec le même bonheur la gouache, l’aquarelle, l’enluminure et participe à de nombreux Salons. Très vite sa réputation grandit, par le caractère de son œuvre qui peint la rudesse de la vie, les coutumes des paysans bretons, les traditionnelles fêtes religieuses, et le caractère sauvage de la Bretagne au travers de ses paysages, son climat et ses atmosphères. Les paysages d’Ernest Guérin reflètent un art inspiré des œuvres japonaises et chinoises, mêlant petits personnages perdus dans un paysage nébuleux qui occupe la totalité de la composition.