René Quillivic (1879 - 1969)

René Quillivic

Quillivic naît à Plouhinec, près de la baie d’Audierne, dans une famille de pêcheurs. Après la mort de son frère en mer, il abandonne la pêche et devient charpentier de marine ce qui lui permet de s’initier à la menuiserie et à la sculpture sur bois. Le "tour de France" qu‘il entreprend avec "les compagnons du devoir" le fait passer par le chantier de l’Exposition universelle de 1900 à Paris où il s’inscrit au cours du soir de l’Ecole des arts décoratifs. Il entre ensuite en 1903 dans l’atelier du sculpteur Antonin Mercié à l’Ecole des beaux-arts. Ses premières oeuvres exposées au Salon des Artistes Français en 1905 puis au Salon des Indépendants en 1907 témoignent de son attachement à la Bretagne et de sa volonté de traiter des sujets inspirés par la vie quotidienne.

A partir de 1919, on lui confie la réalisation de monuments aux morts. En 1920, il devient directeur artistique à la faïencerie HB à Quimper, où il cherche à renouveler les décors en puisant dans le vocabulaire de la broderie. Son style est marqué par la volonté de donner une image moderne de la Bretagne. Dans ce sens, il cherche à allier la précision des motifs décoratifs à la stylisation des formes, parfois presque géométriques.