Marie-Renée Chevallier-Kervern (1902 - 1987)

Né à Landerneau en 1902, Marie-Renée Kervern partage sa jeunesse entre Paris et Amiens avec un passage à Landéda la première année de la guerre 14-18. Entre 1921 et 1924, de retour à Paris, elle suivra en parallèle les cours des Arts Déco, de l'Académie Julian, de la Grande Chaumière et de l'Académie Colarossi. Elle suit également un enseignement d'affichiste à l'école Art et Publicité. C'est en 1926 qu'elle épousera Fernand-Paul Chevallier, jeune architecte, et commencera à pratiquer la gravure. Ses premiers envois au Salon des Artistes Français commencent en 1929, elle deviendra sociétaire de ce salon en 1933. En 1936, son mari sera nommé Architecte de la ville de Brest, et c'est ce rapprochement de sa terre natale qui liera cette artiste à la Maison Henriot. La première pièce connue chez Henriot de Marie-Renée Chevallier-Kervern date de 1939, "Femme de Plonéour-Trez". Le travail qu'elle a effectué pour les faïencerie Henriot se compose essentiellement de statuettes de personnages en costumes très colorés, son goût pour sa Bretagne et l'éthnographie imprégne tout son art, tant en céramique qu'en gravure. Tout en continuant son travail d'artiste, en 1951 elle deviendra pendant un peu plus d'une décennie, professeur aux Beaux-Arts de Brest. En 1955, peut-être influencée par cette jeunesse des Beaux-Arts, Marie-Renée Chevallier-Kervern présentera ces premiers travaux non figuratifs. Le Musée de Brest fera une grande exposition de cette artiste en 1970, et la Galerie Gloux de Concarneau en 1979.