Georges Géo-Fourrier (1898 - 1966)

Georges Géo-Fourrier

Lyonnais élevé à Paris, il contracte à 16 ans une pneunomie purulente qui l'oblige à rester allongé pendant 4 ans. Il consacre cette période d'inactivité au dessin et à la lecture. Remis mais néanmoins marqué à vie par les séquelles de sa maladie, il suit les cours de Mr Keller à l'Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris entre 1921 et 23. Fixé à Quimper à partir de 1928, Georges Géo-Fourrier va y travailler activement pendant plus de trente ans. A la fois graveur, dessinateur, illustrateur de livres, décorateur, photographe et céramiste fréquentant les faïenceries quimpéroises. Geoges Géo-Fourrier collabore avec les faïenceries Henriot de 1924 à 1950 puis à la Grande Maison de 1950 à 1966.

Proche de ses contemporains Mathurin Méheut, Lucien Simon et Jean-Julien Lemordant, qui comme lui ont particulièrement aimé le pays bigouden, il porte un regard de peintre et d’ethnologue autour de lui et c’est l’âme d’un pays qui se dégage de son œuvre. Il fera également plusieurs voyages en Afrique dans les années 30 qui lui inspireront céramiques, dessins, aquarelles et photographies.