Jean-Baptiste-Jules Trayer (1824 - 1909)

Né à Metz, il suivra les cours des Beaux-Arts de sa ville natale, puis enchaînera à Paris avec l’Académie Suisse (Atelier de Lequien). De 1857 à 1884, il séjourne en Bretagne, successivement dans la région de Quimperlé, Concarneau et Pont-Aven où il peint des scènes de marchés, de pardons et de fêtes populaires. Il enverra régulièrement son travail au salon de 1847 à 1882 : des sujets qui en particulier, dans les figures détachées sur les fonds sombres, montrent un métier solide. Plusieurs Musées possèdent ses œuvres : Quimper, La Rochelle, Lille, Toulouse, Béziers, Carcassonne et enfin Le Métropolitan Museum de New-York.